Sarlat Advisory

J’ai créé ma société de conseil stratégique aux entreprises en janvier 2015.

Cette création d’entreprise n’est pas sans lien avec les analyses développées dans mon livre.

Pendant ces 30 années de libéralisme à la française, l’Etat a laissé faire les délocalisations et les externalisations. Il a sans cesse diminué le coût du travail peu qualifié et a pris en charge le coût social des restructurations. Et il a financé ces dépenses par de la dette publique.

Les entreprises françaises ont ainsi pu engranger des gains de productivité relativement facilement.

Aujourd’hui, avec des charges nulles au niveau du SMIC, plus de 3,5 millions de chômeurs et un endettement public de près de 100% du PIB, ce modèle est à bout de souffle.

Beaucoup d’entreprises françaises doivent donc aujourd’hui faire évoluer leur modèle rapidement, et même parfois dans l’urgence, notamment face à la concurrence internationale et des disruptions de marché comme le digital.

Ni les plans de restructuration en série, ni les stratégies low cost / low innovation n’offrent ici de solution durable.

L’un des facteurs clés de succès dans les prochaines années sera la bonne coopération entre les grands groupes et les start-ups.

Grands groupes et start-ups sont en effet complémentaires plus que concurrents. Les grands-groupes apportent une capacité à industrialiser et à distribuer à grande échelle. Les forces des start-ups sont ailleurs, dans l’innovation et l’agilité, grâce à des organisations beaucoup plus plates, qui leurs permettent d’amener sur le marché de nouvelles technologies et de nouveaux Business Models.

Malheureusement en France le monde des grands groupes et celui des PME et des start-ups s’ignorent largement. Ces mondes ne sont issus des mêmes écoles, ils ne suivent pas les mêmes parcours, et il existe très peu de passerelles entre les deux.

Je connais bien ces deux mondes pour avoir travaillé à leur contact depuis 15 ans. Je crois bien les comprendre et y être respecté. C’est cette connaissance et cette confiance mutuelle que je mets en oeuvre aujourd’hui avec Sarlat Advisory.

Sarlat Advisory accompagne en effet les entreprises, notamment françaises, dans la mise en oeuvre de coopérations entre grands groupes d’un côté, PME et start-ups de l’autre. « Bring together the best of both worlds » : pour prendre le meilleur des deux mondes, celui des grands groupes et celui des start-ups.

C’est un métier passionnant. C’est aussi aujourd’hui me semble-t-il l’une des façons les plus efficaces d’oeuvrer pour l’économie européenne, et notamment l’économie française.

 

%d blogueurs aiment cette page :