Le Grexit : pour ou contre ?

Interview au Figaro (08/07/2015)

Sur le plan économique, un Grexit serait une catastrophe. Pour la Grèce d’abord, qui subirait un retrait massif de capitaux et connaîtrait pour de longues années de graves difficultés à financer son économie. Pour la zone euro également: le lendemain du Grexit, on commencerait à parler du Portexit ; il n’y a qu’a voir l’évolution des taux sur la dette portugaise ces derniers jours pour s’en convaincre.

Je suis donc contre le Grexit. Au demeurant, je ne crois pas qu’il puisse avoir lieu. Le gouvernement grec sait qu’il n’y aura pas une unanimité en faveur du Grexit parmi les 17. Il joue donc son avantage à fond, de manière très agressive, pour négocier au mieux les conditions de son maintien dans la zone euro.

Quand la zone euro aura retrouvé, bientôt je l’espère, un tout petit peu de sérénité,, il faudra s’atteler au véritable enjeu, qui n’est pas de sortir des pays de l’euro, mais de faire fonctionner l’euro. A ce sujet, je continue à penser que l’euro est viable et est un atout, notamment pour la France. A condition de re-nationaliser une large partie des compétences de la BCE, et de réfléchir à de nouveaux modes de financement des États, notamment la dette perpetuelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :