Le changement de méthode, c’est maintenant

Tribune aux Echos (29/10/2013)

Chaque communauté a ses valeurs et sa culture. Elles permettent à ses membres de se reconnaître et facilitent le vivre-ensemble. Dans les entreprises, les valeurs doivent parfois évoluer, lorsque la stratégie ou l’environnement changent. La Société Générale a amendé sa culture très entrepreneuriale après l’affaire Kerviel. Carrefour, face au déclin de ses hypers, est revenu à l’inverse à une culture plus entrepreneuriale. Apple a failli mourir de sa culture élitiste, avant d’évoluer vers une culture de marketing grand public.

Adopter une nouvelle culture d’entreprise n’est pas simple. Elle doit être incarnée par le top management; le changement ne doit pas être un facteur d’incertitude pour les salariés mais au contraire leur apporter un cadre plus lisible et efficace; des actes symboliques doivent être accomplis, sans pour autant renier les succès de la culture précédente.

Les Etats portent également une culture et des valeurs. En France, c’est notamment l’attachement à l’Etat central, garant de l’application uniforme des règles sur le territoire; une faible tolérance aux différences et un modèle d’intégration par assimilation; une hostilité de principe à l’économie de marché au profit d’un capitalisme d’Etat; la certitude que les diplômes sont la meilleure mesure des compétences.

Ces valeurs ont été un atout pour la France, par exemple dans l’après-guerre, lorsqu’il a fallu équiper l’ensemble du territoire d’infrastructures modernes grâce, en large partie, à une main-d’oeuvre immigrée francophone, suivant les plans définis par des ingénieurs formés dans les meilleures écoles et travaillant au service d’un Etat centralisé. Comme elles étaient efficaces, l’adhésion à ces valeurs a été très forte, quels que soient les partis politiques. En particulier, la gauche ne les a pas remises en cause en 1981.

Aujourd’hui, cette culture et ces valeurs n’aident plus les Français à se repérer dans le monde et à s’organiser. Au contraire, elles les entravent et sont un facteur de dissension. Le modèle d’intégration ne fonctionne plus et empêche de penser sereinement la question des populations d’origine immigrée et de l’Islam. L’Etat central est usé et entrave la nécessaire décentralisation. Le poids de l’Etat bride l’innovation et la compétitivité. Le modèle éducatif se détériore et prépare mal aux exigences du monde moderne.

François Hollande, tout en proclamant que « le changement c’est maintenant », s’inscrit, avec Queuille, Mitterrand, Chirac, dans les valeurs traditionnelles françaises. Il va à Florange et crée les « emplois d’avenir », car l’Etat central peut tout. Il propose une avancée dans la décentralisation qui est en réalité largement vide. Il souhaite intervenir en Syrie ou au Mali pour défendre les valeurs universelles de la France. Il emploie à lui tout seul toute une promotion de l’ENA.

Aujourd’hui, la France a besoin de quelqu’un, ou d’une équipe, qui propose de nouvelles valeurs, au lieu d’essayer d’accommoder tant bien que mal les valeurs du passé au présent.

L’exemple de l’Allemagne est intéressant ici, pas tant pour ses succès économiques que pour l’inflexion dans les valeurs allemandes que Merkel est en train de réussir, en redonnant à l’Allemagne une place sur la scène européenne et internationale, en faisant appel à l’immigration, en développant la consommation, etc. Merkel réussit cette transformation parce que son message est lisible et constant, qu’elle est exemplaire dans son action, qu’elle sait faire des actes symboliques… et parce qu’avec cette nouvelle culture les Allemands sont gagnants. L’Allemagne est pour la France une raison non pas d’avoir peur, mais d’espérer : en Europe aujourd’hui, on peut changer les valeurs d’un pays sans pour autant sombrer dans les extrémismes.
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/29/10/2013/LesEchos/21553-038-ECH_le-changement-de-methode–c-est-maintenant.htm#rq0PPWvrh22OXRYa.99

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :